Le chauffe - chocolat
credit: Étienne Taburet

Résolution des forces en présence – Vincent Mauger
Place du Bouffet | Nantes, Loire-Atlantique (Bretagne)
Du 27 Juin au 31 Aout 2014.

Retour sur L’exposition de l’œuvre de Vincent Mauger, Résolution des forces en présence, installation monumentale présentée cet été au cours du voyage à Nantes, du 27 Juin au 31 Aout.

En tant que plasticien, Vincent Mauger explore habituellement les notions d’espace et de paysage à travers différents médiums : le dessin, la vidéo, la sculpture surtout. À partir de systèmes et de matériaux de construction simples, il propose des objets jouant sur le décalage des rapports d’échelle. Les principes d’assemblage restent visibles et permettent alors au spectateur de s’emparer de l’objet.

L’étrange objet présentée sur la place du Bouffay l’été dernier, convoque l’idée même de nature par le matériau utilisé : le bois. De longs pieux fixés à une matrice centrale créent un effet cinétique à mesure qu’on en fait le tour. L’imaginaire oblige à en chercher un usage et révèle l’ambiguïté de l’objet : son ampleur en fait un élément majestueux tout autant qu’effrayant, à l’instar des machines de guerre médiévales ou antiques.

D’une hauteur d’environ 5m pour le double de long, la mise en œuvre de l’installation est prise par l’entreprise TMC innovation, notamment connu pour le design singulier de ses mats d’éclairage public largement installés dans le grand ouest.

Après Lunar Tree en 2012, Résolution des forces en présence est la deuxième œuvre de TMC innovation en collaboration avec un artiste pour le Voyage à Nantes. Par sa réalisation de l’œuvre de l’artiste Vincent Mauger, TMC s’illustre de nouveau, en tant qu’entreprise pleinement investie dans la créativité et cultivant un goût pour le défi technique.

« TMC innovation a pu montrer tout son savoir-faire car on est ici bien loin des mâts d’éclairage décoratifs sur lesquels travaillent nos équipes habituellement. Cela permet également de concentrer nos énergies sur des projets artistiques exceptionnels qui doivent être réalisés en très peu de temps. Il y a donc une véritable pression, qui laisse place à une fierté lorsque l’œuvre est accomplie » explique Grégory Flipo.

Cédric NAUDON
Crédit Étienne Taburet