Caractéristiques du processus

Matériaux travaillés : Verres

Les fours munis de pots permettent de travailler le verre soufflé, selon différentes teintes renouvelées tous les jours. A l’ide d’une longue canne creuse, le verrier constitue une boule de verre homogène. Puis, il la dilate par combinaison de son souffle à la bouche dans sa canne et d’un geste de balancement au-dessus d’une fosse. Un cylindre se crée, long de 80 cm. Coupé en ses extrémités et fendu dans le sens de la longueur, il est ensuite déplié dans un four à l’aide d’une taloche en bois pour ne former qu’une feuille de verre. Progressivement, celle-ci refroidit dans un tunnel de recuisson avant d’être équarrie aux dimensions requises.
Chaque feuille réalisée artisanalement à Saint-Just est unique car leurs épaisseurs peuvent varier de 2.50 à 3.05 mm ainsi que leurs nuances: de 7000 à 8000 teintes différentes.

(Saint-Gobain)