logo-rocketlinks-

Contact

Rocketlinks
LAB61
35 boulevard Laënnec, 35000 RENNES
www.rocketlinks.fr
france@rocketlinks.net
Tél : 01 84 20 06 68

Info

Effectif: 5
Date de création: 2012
Spécialités: Mise en relation des blogueurs avec les annonceurs.
RocketLinks propose une plateforme à destination des professionnels du webmarketing et à toutes les entreprises souhaitant développer leur visibilité grâce aux blogueurs.

L’esprit d’entreprise, c’est une histoire de famille chez les Doki-Thonon. En cinq ans, les deux frères, Maxime et Guillaume, ont déjà créé deux sociétés : 6www, spécialisée en référencement, revendue en 2014 et Rocketlinks, lancée en 2012.
Experts dans la mise en relation entre blogueurs et annonceurs, ils conçoivent une plateforme permettant d’acheter et de vendre des articles sponsorisés pour le SEO.
L’année dernière, ils constatent que les réseaux sociaux prennent le monopole et représentent davantage les dernières influences que les blogs. Ils décident alors d’innover en créant l’application Reech.
Cette application centralise tout ce qui attrait à la promotion du lifestyle (mode, beauté, cuisine etc…) et permet de connecter directement l’influenceur et les marques ou les agences de communication qui représentent les marques. Par le biais d’articles sponsorisés, de placements de produits, d’organisation de concours et de rédaction de contenus, l’influenceur utilise Reech dans le but de diffuser sa campagne digitale sur les blogs et/ou sur les chaînes YouTube des marques.
Entourés de trois collaborateurs, l’équipe est dispatchée aux quatre coins du globe : Maxime, installé à Rennes, coworke au Lab61, Guillaume vit entre Dubaï et Paris, tandis que deux développeurs travaillent en Belgique et en Biélorussie, Rachel, la general manager s’est établie à Berlin.

En 2010, à 16 ans, Maxime est au Lycée Bréquigny, il édite des sites internet pour créer et vendre de la pub. C’est le plus jeune auto-entrepreneur de Rennes. En parallèle, Guillaume est à NEOMA Business Schoolet crée aussi des sites. L’envie de s’associer sonne comme une évidence alors en parallèle de leurs études, ils montent leur première société à Montrouge.

« Au travail, ça marche bien depuis le début, grâce à ce lien fraternel et à cette complémentarité naturelle : Guillaume pour la partie commerciale et moi pour la partie technique. »